Index de l'article

 L’idée extraordinaire jaillit donc de créer des pistons appelés « ovales ». Pistons à 2 segments

 Cela permet de contourner en partie le problème de la limitation du nombre de cylindres tout en offrant théoriquement un meilleur rapport surface du piston/frottements des segments que deux cylindres séparés.

Yoshimura:”comme nous étions jeunes, nous n’avions pas d’idées préconçues et nous n’avions peur de rien. Nous étions certains que les pistons ovales seraient la clef du succès contre les 2-temps ; »
Selon les calculs, le moteur doit prendre 23 000 tours/minute et développer 130 chevaux.

Il subsiste bien quelques doutes quand à l’efficacité de l’admission, l’usinage des pistons et des segments, ou le refroidissement d’un tel moteur, aussi décide-t-on d’expérimenter cette nouvelle forme de piston sur un monocylindre.
Dans un premier temps, celui-ci est seulement équipé de deux soupapes.
Comme cela semble fonctionner, on l’équipe progressivement de 4 puis de 8 soupapes tout en constatant déjà certains problèmes importants : en fait, le moteur explose si l’on dépasse les 10 000 t/mn !

Les soupapes ne sont pas en cause et les pistons non-plus.
Il y a principalement un problème de déformation des deux bielles qui équipent le piston et qui laissent échapper l’axe du piston.
Grâce à l’aide ponctuelle apportée par le département Honda Engineering, on en redessine d’autres et on augmente la précision d’usinage.

Les segments sont également un gros souci.
Leur usinage est à la fois extrêmement compliqué et approximatif.
On va même jusqu’à tester des segments en deux parties « clipsables » pour n’en faire qu’un.
Après bien des idées et des essais (pistons à 1, 2, 3 ou 4 segments), et en l’absence de machines à commandes numériques, on usine donc « à la main », et sans relâche, des centaines de segments pour n’en sélectionner que les meilleurs.
Le travail des usineurs est un vrai casse-tête puisqu’ils doivent prendre en compte empiriquement la déformation des fragiles pièces lors de l’usinage pour que leur pression soit constante sur toute leur circonférence une fois insérés dans le cylindre.
Ndlr: notez d'ailleurs qu'aucun segment ne figure sur les photos des différents montages actuels...

En fait, après coup, on peut affirmer qu’il s’agissait du principal problème de faisabilité du moteur.
D'ailleurs, leur usinage imparfait posera toujours des soucis en course; les motos fumeront beaucoup et auront toujours des problèms de démarrage!


Une fois cet écueil franchi et validé sur le monocylindre, on passe à l’étape suivante.
Le projet a maintenant débuté depuis six mois et la petite équipe déménage en plein hiver à Nasu Heights et entame l’étude du passage au quatre cylindres dans un petit hôtel sans chauffage.
Emmitouflé dans des couvertures, les ingénieurs décident finalement de dessiner un moteur avec un V de 100° baptisé "0X".

Cette article n'est qu'un extrait de l'article complet réalisé par le patron du fameux forum PIT-LANE, Marc.


 

Copyright © 2011 - 2017. All Rights Reserved.